Ne confondons pas le style et la coupe

Le style souligne une personnalité et parle de l'individu. La coupe des vêtements met votre corps en valeur. Il est tout à fait possible d'avoir le même style en taille 38 ou en taille 48. En revanche la coupe des vêtements s'en trouvera fort modifiée.

Le style, souvent, est déterminé par le groupe social. Connaître les codes de chaque groupe permet de jouer avec, de les valoriser dans le respect de la personne et de son identité sociale. Rares sont ceux qui n'appartiennent qu'à une seule famille de style. Il s'agit souvent de "remix". Pour chaque groupe, il existe des accessoires, des matières, des tissus que l'on peut interchanger afin de personnaliser le style du client.

Motiver au changement

L'écoute est essentielle, elle doit être active pour un éventuel recadrage mais jamais orientée. L'humilité est la règle première du coaching en image. Il ne s'agit pas de décider le client à évoluer, mais plutôt de le guide et de le motiver au changement.

Un vêtement bien adapté à la taille amincit toujours, ce qui n'est pas le cas d'un vêtement trop ajusté et trop près du corps ou trop grand donnant un volume inutile à la silhouette.

Le trompe l’oeil

Grâce à la technique du trompe l'oeil, empruntée aux peintres ou à celle de détournement, il est possible de créer des effets d'optique qui camouflent ou a contrario font ressortir une particularité du corps. En effet notre vision est limitée. Nous pouvons donc travailler le trompe-oeil. Une illusion d'optique qui va tromper le système visuel humain et aboutir à une perception déformée de la réalité.

Utiliser la structure

Nous pouvons également utiliser la coupe d'un vêtement. Elle est composée de 2 éléments. La structure, comportant les coutures, les ouvertures, les pinces, les fronces, va définir la ligne générale du vêtement qui se doit idéalement d'épouser la forme du corps. Viennent ensuite les applications qui sont des points d'ornements, les poches, les boutons, les revers, les pattes, les ceintures et les broderies.

Ces dernières vont équilibrer et compenser les manques d'une silhouette pour la rendre harmonieuse. On peut également jouer avec les couleurs sombres qui amincissent et les couleures claires qui épaississent. Le noir absorbe la lumière et fait reculer, le blanc renvoie la lumière et fait avancer. Ce jeu permet de réduire, d'élargir et d'allonger certaines parties du corps.

La matière influence également la perception des formes et des couleurs. Les tissus laineux, rustiques et les fibres épaisses donnent une impression de lourdeur et la couleur semble avancer. Les tissus lisses, les fibres fines et soyeuses véhiculent de la légèreté et donnent une impression de recul.

Diriger les yeux du spectateur

Il faut noter que certains motifs et certaines textures attirent l'oeil. La vigilance s'impose afin que ce soit dans la direction souhaitée. N'oublions pas la technique du détournement. Cet art consiste à savoir diriger les yeux du spectateur dans une mauvaise direction. C'est la technique de base du magicien. L'oeil suit le sens des lignes et le regard balaye consciemment ou inconsciemment, que ce soit un homme ou une femme, de haut en bas et de gauche à droite identiquement à la lecture. L'idéal est donc de créer des arrêts sur les zones positives de la silhouette avant la zone à éviter.

Pour conclure Coco Chanel disait "Si une femme est mal habillé, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue c'est elle que l'on remarque". Alors pourquoi se priver de ces petites techniques pour être encore plus remarquable.

Helga Diderbost